Du bitcoin pour les familles

B&B pour Boomers & Bitcoin

Je me rappelle de la première fois que j’ai parlé de Bitcoin à mes parents. C’était il y a un peu plus d’un an, après le premier confinement, dans le sud de la France. Il faisait beau, et ils n’avaient “pas le droit” de travailler. Cela faisait quelques mois qu’ils s’occupaient en faisant du sport, en chouchoutant le potager, en faisant du tri dans la maison. Autrement dit, cela faisait quelques mois que mes parents avaient du temps. Et qu’ils appréciaient ce temps.

Mes parents sont tous les deux gérants d’un restaurant depuis maintenant vingt six ans. Mon père a fui le génocide Cambodgien à la fin des années 1970 avec toute sa famille. Une famille qui avait tout pour être heureuse grâce à mes grands-parents qui travaillaient beaucoup, et qui s’est vue confisquer tout ce qu’elle avait, pour être envoyée dans des camps de travail où deux des enfants mourront de faim. Arrivé à Paris, Papa a trouvé du travail. D’abord dans des ateliers de couture dans le 13ème arrondissement, puis dans des ateliers de pièces mécaniques de précision, ou encore dans des supermarchés au service sécurité.

Des enfants attendant l'aide alimentaire au Cambodge - Crédit AFP

Ma mère a quitté le foyer familial à l’âge de 16 ans. C’est avec une soif d’indépendance et de liberté qu’elle a laissé derrière elle sa modeste Franche-Comté natale pour partir à la conquête de Paris. Quitte à enchaîner les petits boulots dans des boîtes de nuit, ou des magasins de vêtements.

Quand mes parents se sont rencontrés, rien ne les prédestinait à devenir leurs propres patrons, et gérer une affaire qui tourne depuis tant d’années en étant partis de rien. Mais cette réussite a bel et bien un prix : celui de travailler d’arrache-pied. De travailler quand les autres ont terminé leur journée. De travailler quand les autres sont en vacances. Et d’avoir peu de temps pour soi et pour une vie de famille en rentrant le soir. Dit comme ça, le métier de restaurateur ne fait pas vraiment rêver, n’est-ce pas ? Et pourtant. Il est indéniable que pour gérer un restaurant, il faille une chose primordiale : de la passion. Mais au-delà de leur passion, mes parents ont eu pour motivation de vouloir vivre sans se soucier de l’argent et d'être libres. De pouvoir s’offrir à leur tour un bon restaurant lorsqu’ils ne travaillaient pas. De pouvoir s’acheter une voiture. De pouvoir financer les études de leurs enfants. Bref, de pouvoir vivre pleinement leur temps libre. Mais encore une fois, à quel prix ?

Quand la crise des subprimes a frappé en 2008, le restaurant de mes parents était vide. Quand la crise du COVID a frappé en 2020, le restaurant de mes parents était vide (qui plus est, fermé).

Mes parents, bien qu’ils ne comptent plus leurs heures passées au restaurant, savent pertinemment que leur retraite ne leur permettra jamais de “profiter” ou de vieillir “sereinement” après avoir tant donné dans leur travail. Ils constatent jour après jour, année après année, que le cash est porté disparu (les clients payent principalement en carte), tout comme les pourboires à 100 francs avant l’ère de l’euro. À chaque fois qu’ils augmentent les prix de leur menu parce que celui de la marchandise augmente, ils font face à des clients de plus en plus mécontents. Ils ont compris qu’ils travaillent pour une retraite fictive. Et que “Livret A” et “Assurance vie” sont loin de rimer avec “retraite dorée” au vu des taux qui frôlent le zéro, et ne permettent même pas de rattraper l’inflation. En d’autres termes, les euros de leur compte épargne perdent en pouvoir d’achat à cause de la création régulière de nouveaux euros qui diluent la masse monétaire des euros déjà en circulation.

Bitcoin protège de l'inflation

Cette inflation leur vole sournoisement leur futur, en érodant ce qu’ils ont mis de côté durant des années. La retraite arrive et cela devient de plus en plus préoccupant, d'autant plus que cette tendance ne fait que s'accélérer : l’année 2020 a connu la plus grande création monétaire que le monde ait jamais vue jusqu’à présent. Toute cette monnaie sortie de nulle part a un prix : celui de la perte de pouvoir d’achat de la classe moyenne.  Et du pouvoir d’achat de mes parents.

Les actifs de la BCE ont doublé en l'espace de 18 mois (Mars 2020-Septembre 2021). Du jamais vu.

Alors imaginez leur tête quand je leur ai expliqué que bitcoin était la solution à (presque) tous leurs problèmes. Qu’en épargnant en bitcoin, leur temps passé au travail ne serait plus dilué, mais plutôt préservé. Qu’en épargnant en bitcoin, ils allaient avoir le temps. Le temps d’aller encore plus souvent se payer des bons restaurants. Le temps de s’acheter la maison de leur rêve. Le temps de s’offrir une belle voiture et de ne plus se soucier de l’avenir de leurs enfants. Et de pouvoir se dire que oui, une retraite paisible est largement envisageable.

Seul petit hic : expliquer à Maman et Papa comment acheter du bitcoin. Parce que bien que mes parents soient très doués niveau gastronomie et savoir-vivre, la maîtrise des outils informatiques reste un domaine qui leur est moins avantageux.

“Le ké-way-ssi c’est quoi ?”, “Une node ?!”, “Un ardwer-walète...olalah ça m’a l’air bien compliqué tout ça !”, “Je vais perdre la liste des mots, c’est sûr”, “Ah bon, il faut pas mettre le code PIN au même endroit que l’espèce de clé USB là ?!”

Réussir à redpiller mes parents aussi facilement était une grande fierté : il était hors de question qu’ils ne sachent pas comment stack leurs propres sats et comment les sécuriser sur un hardware wallet. Un sacré challenge. Mais pas insurmontable !

C’est comme ça que nous est venue l’idée et la volonté de créer un vrai service d’accompagnement pour aider les Français à comprendre l’intérêt de diversifier leur épargne avec bitcoin. De les aider à pérenniser leur patrimoine, et d’en être l’unique gestionnaire.

Dux Prime, un service ultra-personnalisé

Aujourd’hui, nous sommes très fiers de pouvoir dire que nos parents achètent désormais du bitcoin en toute simplicité, d’une manière rapide et sans crainte. Comment ? Avec Dux Prime, un service ultra-personnalisé, qui prend en charge la clientèle dès la création de compte, jusqu’à la sécurisation de leur bitcoin sur hardware wallet. En passant évidemment par l’achat.

L'achat de bitcoin est devenu de plus en plus simple au fil des années. En 2021, des dizaines d'entreprises et d'applications facilitent le processus d'achat mais peu de services personnalisés existent. Bitcoin est une nouvelle technologie qui demande du temps pour s'approprier quelques concepts de sécurité et de bonne gestion des avoirs. Les meilleurs produits ne rattraperont peut-être jamais la proximité avec un être humain. Pouvoir avoir confiance dans une personne pour mettre à jour son plan d'épargne avec du bitcoin s'avère primordial. C'est pour cela que nous avons décidé de mettre un place un service d'accompagnement personnalisé qui vous suit tout au long de votre cheminement : votre conseiller personnel bitcoin.

Nous avons soif de connaissance, mais nous voulons aussi transmettre cette connaissance, et aider les Français à reprendre les rênes de leur épargne et de leur patrimoine avec bitcoin. Tout le monde finit par comprendre l'importance de bitcoin et se l'approprie au moment opportun. Pourquoi pas vous ?