Les 10 étapes vers l'épargne bitcoin


1. Le déclic face au bitcoin arrive lorsqu'on comprend que c'est un compte épargne à long terme et non un investissement spéculatif sur le court terme.

C’est en expliquant les causes et effets de l’inflation, en parallèle des propriétés du bitcoin, que les gens comprennent l’intérêt de sortir leurs euros de leur compte épargne qui sont dévalués au fil de la création monétaire et de leur dilution... pour les mettre à l'abri en bitcoin. Pas de spéculation, juste une tranquillité d’esprit pour la retraite, ou pour les études des enfants.


2. La réticence face aux taux d'épargne classiques grimpe, ce qui facilite les placements de diversification en bitcoin.

Il est évident qu’aujourd'hui, les comptes d’épargne classiques ne rémunèrent plus les épargnants en France à cause de l’inflation galopante. Les Français s’en aperçoivent, et sont ouverts à considérer des placements alternatifs, comme le bitcoin. Des épargnants, de nature prudente, souhaitent finalement diversifier leurs placements avec bitcoin, notamment suite aux politiques monétaires non-orthodoxes liées à la crise du Covid.


3. La regret de ne pas avoir acheté plus tôt est toujours présent au début.

Le fameux FOMO (Fear Of Missing Out, ou la peur de passer à côté de quelque chose) :  “Roh, j’aurais dû écouter mon fils qui me disait déjà d’en acheter il y a deux ans, maintenant c'est trop tard !”. Quand il s’agit de personnes qui se sont décidées à se lancer après avoir entendu parler de bitcoin plusieurs fois, le FOMO est souvent présent.


4. L'achat se fait souvent avec un premier placement important, suivi d'achats récurrents.

Les gens ont un léger sentiment de FOMO, qui, combiné à leur compréhension du bitcoin, les incite à faire un premier placement important pour apaiser leur conscience. Les achats récurrents vont et viennent selon leur envie, leur situation, la conjoncture, etc.


5. La plus grosse crainte des clients est d'avoir des difficultés à revendre leur bitcoin.

C’est la crainte la plus récurrente. Bien qu’ils aient compris l’intérêt d’un compte épargne bitcoin sur le long terme, la question d’en “sortir” en cas de besoin revient souvent. “Et si je veux acheter une maison, est-ce que je peux vendre du bitcoin ?”. Nous leur expliquons — à titre purement informatif — que c’est évidemment possible, en tenant compte de la flat tax de 30% imposée en France sur toute plus-value mobilière. Nous ne donnons évidemment pas de conseils sur la fiscalité.


6. Un service client personnalisé à titre de conseiller privé est primordial pour avoir confiance.

En France, parler d'argent peut être tabou. Est-ce en passe de changer avec la démocratisation du bitcoin ? Pour le moment, la relation de confiance que nous nous efforçons d’installer avec nos clients efface cette gêne pour laisser place à des discussions très pertinentes !


7. Le prix importe guère à court terme lorsqu'on achète régulièrement.

C’est notre plus grande victoire : faire comprendre à nos clients que peu importe le cours du bitcoin, l’important est d’épargner de manière régulière, et de ne pas se laisser emporter par ses émotions quand le prix chute ou augmente. À long terme, les fluctuations de son cours importent guère : le bitcoin est dans une tendance haussière.


8. Apprendre à conserver ses propres clés se fait très bien même sans compétences techniques.

Nous passons 2h grand maximum avec des personnes qui n’ont jamais entendu parler de hardware wallet (portefeuille matériel), et qui s’en sortent étonnament bien ! Nous mettons à leur disposition des documentations pour garder le cap et ne pas paniquer en cas de doute : le Mémo Sécurité et l’onboarding de A à Z sur un Trezor, le tout fait maison.


9. Le rejet des autres crypto-monnaies aux discours souvent trompeurs est assimilé.

Les crypto-monnaies sont souvent critiquées pour leur volatilité et leur haut risque de perte de capitaux, et c’est justifié. Les crypto-monnaies, autres que le bitcoin, sont fortement risquées et non fiables sur le long terme. Nos clients comprennent que le bitcoin est une diversification d’épargne à long terme, qui ne doit pas être confondue avec les crypto-monnaies, souvent utilisées pour des investissements spéculatifs à court terme.


10. La discrétion par rapport à son épargne bitcoin est le mot d'ordre.

Comme on le disait plus haut, parler ouvertement d’argent n’est pas chose courante en France. La discrétion est le deuxième facteur qui fait que les clients se sentent à l’aise d’utiliser le service sur du long terme. La création de compte client est rapide et simple, via un lien unique. Les achats et les échanges se font par messages directs. Pas de robot, un seul conseiller privé par client, joignable par téléphone ou par message. Et l’adresse de livraison du portefeuille matériel n’est connue que par Dux Prime.

Chacun vit sont parcours bitcoin à sa manière, et il est important d'avoir un bon guide auquel se réferrer en cas de doute, ou de questionnement. Nous sommes là pour accompagner les individus, les familles et les entreprises dans leur parcours bitcoin.